20 et 21 janvier à La Chapelle

El Cambuche offre une carte blanche à Pico y Pala

 

Pico y pala est un collectif de diffusion du cinéma documentaire engagé latino-américain actif depuis 2008 sur Paris et sa banlieue.

 

 

Entrée Prix libre,

Repas et concert

 

 

Samedi

 

14h30

Las damas azules (Les femmes bleues)

Bérengère Sarrazin, Espagne-Pérou, 2015, 63 min.

Le film montre la résistance des femmes organisées contre le projet Conga, une mine à ciel ouvert d'or et de cuivre située à Cajamarca, au Pérou, qui appartient à la compagnie Newmont Company. Le projet, soutenu par le gouvernement, a été stoppé par les mobilisations qui ont émergé en 2012, avec la figure de Máxima Acuña de Chaupe, aujourd'hui menacée par l'accusation d' « usurpation de terre » de la part de la compagnie propriétaire de la mine Yanacocha.

 

16h

La Nation Mapuche

Fausta Quattrini Argentine, 96 min, 2008.

Les Mapuches - Gens de la terre - sont un peuple originaire de Patagonie, dépositaires d'une tradition orale très ancienne. Pour eux le territoire n'est pas un "attribut" mais un élément constitutif de leur identité. Pour cette raison, ils luttent pour que l'État Argentin respecte sa propre Constitution, qui stipule, dès 1994, « le droit ancestral des peuples originaires à la terre qu'ils occupent traditionnellement ».

 

Resistencia a desaparecer

CADENA del Sur, Argentine, 2017, 55 min.

En Argentine, en août et novembre dernier, les morts des jeunes militants Santiago Maldonado et Rafael Nahuel incarnent la répression que subit depuis longtemps la communauté Mapuche, chassée de ses terres par l'entreprise Benetton. Avec l'appui de politiciens corrompus, des milliers d'hectares riches en ressource naturelle, ont ainsi été acquis à un prix ridicule en 1991 pour produire seulement 10% de la production de laine de l'italien. Le documentaire montre les différents liens de pouvoir et d'argent entre l'Etat argentin et l'entreprise Benetton.

 

Repas

 

21h

Concert Arau Caria

 

Dimanche 21 janvier

 

11h Une candidate indigène au Mexique

"5e Congrès National Indigène-CNI-EZLN- une femme indigène comme candidate 2018" InquietaDoc, Mexique, 2016, 15 min
En 2018 au Mexique, le CNI va présenter, sur proposition de l'EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale), une femme indigène comme candidate à l'élection présidentielle. Pourquoi ? Reportage du 5e Congrès National Indigène où fut prise cette décision.

"Concejo Indigena de Gobierno - Un nouvelle forme de gouverner au niveau national" CIG, Mexique, 2017, 8 min
Cette vidéo produite pendant la campagne présidentielle laisse la voix aux conseillers pour expliquer le fonctionnement du CIG représenté par une femme.

 

 

12h30 Repas  auberge espagnole


 14h Water is life

Joseph Erb (Cherokee), USA, 2016, 3mn


En partenariat avec De la plume à l'écran. VOSTFR : Festival Ciné Alter'Natif
Un film d'animation percutant qui résume avec une efficace clarté les enjeux des événements qui ont eu lieu sur la réserve de Standing Rock aux États-Unis en 2016. Ces mobilisations pacifistes, pourtant réprimées dans la violence par l'État américain et les polices privées des entreprises, avaient pour but de protéger les sources d'eau naturelles face à la construction d'un pipeline géant. Joseph Erb est réalisateur, producteur, enseignant, linguiste et spécialiste de la langue cherokee. 

 

Rise

Michelle Latimer, Canada, 2016, 1h51

En partenariat avec De la plume à l'écran. VOSTFR : Festival Ciné Alter'Natif

Initialement réalisé pour la chaîne Viceland Canada, ce long-métrage documentaire retrace l'histoire de l'un des plus grands mouvements de protestation autochtones : le combat contre la construction de l'oléoduc Dakota Access sur la réserve de Standing Rock aux États-Unis en 2016. Présente sur place dès les premières mobilisations aux côtés de la présentatrice Sarain Fox (Anishinabe), la réalisatrice est également l'une des rares autochtones à avoir eu un tel impact médiatique. Alors que la construction du pipeline est terminée, ce documentaire franc et à l'état brut nous exhorte à agir, notamment via les campagnes de désinvestissement en Europe qui ne faiblissent pas.

Le 1er décembre 2017 à partir de 19h30 au Hangar :

 

 

 

 

Le cas de l’entreprise HidroSalá à San Pablo, San Marco – répression et criminalisation contre les mouvements et défenseur.e.s des droits humains

 

 

La tournée de défenseurs des droits humains du Guatemala cherche à sensibiliser le public européen sur la problématique de la criminalisation et judiciarisation de la mobilisation sociale, le cas du projet de centrale hydroélectrique HidroSalá, qui tente de s’implanter sur le territoire de la municipalité de San Pablo (département de San Marcos) sans le consentement de la population locale, majoritairement maya Mam, depuis 2008. La tension dans cette région a augmenté à partir de 2014 et depuis ce ne sont pas moins de onze personnes qui ont été mises en examen et incarcérées dans quatre affaires différentes. Les prisonniers, considérés comme prisonniers politiques, ont décrit des conditions de détention très dures.

 

 

Dans la région, les communautés autochtones et les leaders communautaires qui souhaitent protéger leurs territoires et les ressources naturelles qui s’y trouvent, face à l’imposition de méga-projets économiques, sont les premiers touchés par ce climat de répression. Selon l’Unité de protection des défenseur.e.s des droits humains du Guatemala (UDEFEGUA), en 2016, 27% des agressions enregistrées ont été dirigées contre des défenseur.e.s du territoire, des ressources naturelles et de l'environnement.

 

 

A Toulouse, nous voudrons privilégier ces voix, rendre visibles les luttes et les résistances que les communautés et ses leaders mettent en pratique face au capitalisme agressif qui impose des effets dévastateurs sur les territoires de la région latino-américaine et des autres région dans lequel s'installent les multinationales.

 



 

Le vendredi 01 décembre à partir de 19h30 au Hangar de la Cépière

 

(8 bis rue de Bagnolet, Métro Arènes)

 

20h Repas (Paf 5€)

 

20h30 présentation des invités

 

21h Projection suivi d'un débat et d'une intervention musicale

 

 

 

Ciné-Bouffe au Hangar le 25 octobre à 19h

Exposition Tzompantli 43 à Canal Sud :

 

Durant tout le mois de juin la radio Canal Sud accueille l'exposition

 

Tzompantli 43

 

Vernissage le 2 juin 2017 à partir de 18H

à Canal Sud, 40 rue Alfred Dumeril

 

Cette exposition collective se compose de 43 linogravures en forme de crânes travaillés par un nombre égal d’artistes. Quelques artistes locaux y apportent leur contribution en ajoutant de nouvelles gravures aux gravures mexicaines.

 

Javier Ornelas Huerta, graveur du collectif Achozek à Patzcuaro (Etat du Michoacan) au Mexique, à l'initiative du projet :

 

"Ce projet est un hommage mérité aux 43 étudiants normalistes, disparus dans la nuit du 26 septembre 2014 à Ayotzinapa (Etat de Guerrero, Mexique).

 

Deux ans après ce triste fait, nous avons décidé de convoquer 43 artistes pour faire partie de ce projet qui n’a qu’une seule finalité, répandre et diffuser la disparition forcée de ces étudiants qui, jusqu’à ce jour, ne s’est toujours pas éclaircie.

 

Le numéro 43 est symbolique, au Mexique il nous en manque beaucoup plus (on recense des milliers de disparus chaque année), nous souhaitons que notre projet franchisse les frontières, que beaucoup de gens sachent ce que l’on vit aujourd’hui au Mexique."

 

Après une première présentation au centre culturel "El Gran Calavera" de Pàtzcuaro, l'exposition a pu voyager. Le collectif El Cambuche s'est associé à l'accueil de l'exposition à Toulouse.

 

Pour accompagner l'exposition, nous vous invitons à une projection de courts métrages et d'un documentaire sur la disparition des étudiants le vendredi 16 juin à 20h30 dans les locaux de la radio.

 

Une rencontre/dévernissage musical (avant l'heure) aura lieu le vendredi 23 Juin à partir de 19h.

 

Tous les bénéfices occasionnés par l'exposition seront reversés aux familles des disparus pour soutenir leur lutte pour la vérité et la justice.

 

Les gravures sont proposées à la vente (sur commande) ainsi que l'affiche de l'exposition en solidarité.

 

Soirée de soutien, Ciné-bouffe mercredi 31 mai 2017 :

 

 

Soirée de soutien pour la Colombie organisée par le collectif La Piragua

 

En collaboration avec El Cambuche, Mingartes, Le Hangar et Mi Passion, pour récolter des fonds qui seront utilisés pour aider les victimes, ainsi que pour la reconstruction de la ville.

 

 

Le collectif La Piragua organise une soirée solidaire pour la ville de Mocoa à Putumayo, Colombie, touchée par une gigantesque coulée de boue qui a dévasté la ville le 31 mars dernier.
La tragédie a fait officiellement 323 morts, mais plus de 100 personnes ont été reportées disparues.

Nous vous invitons très chaleureusement à venir à cette soirée animée en première partie par Chencha et le Boiteux, groupe de musique autour de la salsa, el bolero et le son cubano-salsa.

 

A déguster l’Ajiaco, soupe colombienne, composée de plusieurs sortes de pommes de terre, légumes et poulet (pour les végétariens une option sans viande est prévue) qui accompagnera la découverte du film Tantos, tan invisibles et un débat juste après la projection :

 

 

"Au milieu des Caribes, à 2 heures de Cartagena, se dresse un quartier de murs colorés et d'enfants partout. Le canotier prévient qu’il s’agit de l’île la plus peuplée au monde et les touristes étonnés prennent des photos et repartent.

 

Santa Cruz del Islote : Tantos, tan invisibles est une invitation à descendre du bateau, acheter un soda chez Edilce, danser la « champeta » dans la discothèque « Niño Grande » et finalement à se laisser surprendre par la réalité inespérée."

 

 

 

Apéro à partir de18H

 

Concert à 18H30

 

Repas à 20H (PAF 5€)

 

Projection à 21H

 

 

CinéLatino 2017, le programme complet du Cambuche

En février Au comptoir du Chinabulle à Gaillac :

Samedi 4 février :

 

EXPO/JOURNÉE DE SOLIDARITÉ

 

AVEC LES PRISONNIER-E-S EN LUTTE AU MEXIQUE

 

avec Les trois passants
https://liberonsles.wordpress.com/

 

16h : Vernissage de l’exposition « Liberté en fuite »

 

18h : Projections / échanges / lecture de lettres de prisonniers

– Repas Solidaire –

 

21h : Concert avec "La Polvadera" – Son Jarocho

 

 

Mercredi 8 février :

 

20h30 : CINÉ-CLUB

 

Documentaires Promedios, Chiapas

 

"Asi va la Otra" / "Vers une nouvelle santé"

 

 

 

Vendredi 10 février :

 

21h : Concert avec "El Comunero"
Blues Andalou/rock/bolero/flamenco

 

 

 

Mercredi 15 février :

 

20h30 : CINÉ-CLUB

 

Docu "Chanti Ollin : Squat en mouvement"

 

 

 

Vendredi 17 février :

 

19h : Infokiosque

 

21h : Rencontre avec Georges Lapierre

 

autour de son ouvrage "Être ouragan : Écrits de la dissidence"

 

 

 

Mercredi 22 février :

 

20h30 : CINÉ-CLUB

 

Film " Corazón del tiempo "

 

 

 

Vendredi 24 février :

 

21h : Concert avec "La vuelta latina"

 

Musique Amérique Latine / Trad

 

 

 

Mercredi 1 mars :

 

20h30 : CINÉ-CLUB

 

"Ayotzinapa : Chronique d'un crime d’État"

 

ou (au choix)

 

"Ayozinapa 26"

 

 

Adresse du lieu :

 

Au comptoir du Chinabulle

 

47 rue du Château du Roi

 

81600 Gaillac

 

Tél : 0983565970

 

Pour plus d'information : http://www.chinabulle.org/